Le GRETIA recherche pour son antenne bas-normande un(e) chargé(e) d'études entomologiste

 

Contexte et missions

 

Aux côtés des onze autres salariés et d'un réseau de bénévoles, sous la responsabilité de la responsable d’antenne Normandie :

- assurer une partie des missions scientifiques de l'association et les tâches qui leur sont liées,

- s'impliquer dans la vie de l'association.

 

 

Description du poste

 

  • Missions liées à l'acquisition et à la valorisation de la connaissances (80 %) : coordonne et/ou participe à des inventaires de terrain, participe à des déclinaisons régionales de Plans nationaux d'actions, suivis de populations/peuplements et bioindication (montage de devis/conventions, prospections de terrain, tri, détermination ou envoi des échantillons, informatisation, analyse des résultats et rédaction des rapports, ceci en lien avec les partenaires liés à l’action) ; apporte une expertise scientifique quant aux politiques et actions des partenaires publics et privés du GRETIA ; participe aux missions liées au recueil, à la saisie et à l'exploitation des données et de la bibliographie sur les invertébrés armoricains.
  • Missions liées à la vie associative (10 %) : participe et dynamise la vie associative, notamment en soutien technique aux projets des bénévoles, et promeut l'association.
  • Participation au fonctionnement de l’association (10 %) : réunions internes, gestion du matériel et du local, gestion des outils internes de l’équipe (saisie du temps de travail...).

 

Le GRETIA recherche un/une stagiaire sur des études syrphes sur trois sites naturels bretons

 

Contexte 

Dans le cadre d’un contrat-nature thématique sur les insectes pollinisateurs de Bretagne, le GRETIA a notamment initié des études « Syrph the Net » (voir plus bas) sur plusieurs sites naturels en Bretagne : la Réserve naturelle régionale des landes et marais de Glomel, la Réserve naturelle régionale des landes, prairies et étangs de Plounérin et l’Espace naturel sensible de la Vallée du Canut. Sur chacun de ces sites, l’échantillonnage a été réalisé à l’aide de 2 tentes Malaise qui ont fonctionné d’avril à octobre en 2018 et 2019, ainsi que par quelques prospections à vue complémentaires. 

 

La méthode « Syrph the Net » repose sur la comparaison des cortèges entre les listes d’espèces « attendues », obtenues grâce à la description des habitats présents sur le site, et les listes d’espèces « récoltées ». La part d’espèces de syrphes dites « au rendez-vous » exprimée en pourcentage de la liste des « espèces attendues » fournit un indicateur chiffré équivalent au « taux d’intégrité écologique » du site ou de l’habitat échantillonné. La proportion d’espèces de syrphes dites « au rendez-vous » exprimée en pourcentage de la liste totale des « espèces récoltées » fournit quant à elle, un indicateur de la qualité de la description des habitats du site ou de la station et les microhabitats associés. L’analyse de la part des espèces dites « inattendues » permet de comprendre l’influence du contexte environnant par l’éventuel apport d’espèces issues des habitats connexes. Enfin, la comparaison avec le peuplement syrphidologique d’autres sites localisés au sein du même contexte paysager, permet de cerner l’originalité et la patrimonialité du secteur étudié.

 

Missions du stagiaire

La phase d’échantillonnage ayant eu lieu en 2018/2019, le stagiaire aura en charge l’essentiel de la partie bureau/laboratoire de la mission :  - Tri des relevés de tentes Malaise - Détermination des syrphes échantillonnés par les tentes Malaise - Analyse des peuplements de syrphes suivant la méthodologie « Syrph the Net »