Les chilopodes constituent une des quatre classes de myriapodes ou mille-pattes. Ils sont prédateurs et constituent un maillon important des chaînes alimentaires de nos écosystèmes, mais aussi de bons bioindicateurs qu’il serait utile de mieux prendre en compte dans les études forestières. Par ailleurs, certaines espèces spécialisées (sténoèces) apparaissent aujourd’hui comme menacées en France.

Bref historique


Grâce à des clés récentes facilitant l’identification des espèces du groupe, plusieurs naturalistes invertébristes se sont progressivement mis à identifier des Chilopodes depuis 2007, notamment dans le Maine-et-Loire et la Vendée. Ainsi, c’est tout naturellement qu’il nous est venu l’idée, en mars 2014, de lancer une dynamique d’étude régionale plus fine, à l’image de celles qui sont déjà en cours depuis longtemps dans des pays voisins. Ce type de travail n’a encore jamais été effectué en France pour les Chilopodes, et la région ciblée deviendrait donc pionnière dans le domaine !

 

 

 

   

Exemples de chilopodes :  Lithobius pilicornis Newport, 1844 (photo : Christian Goyaud et  Geophilus easoni Arthur et al., 2001 (photo : A. Racine)

 

 


Les objectifs de l’atlas

⇒ Pouvoir établir une liste aussi complète que possible des chilopodes de la région, et aussi au sein de chaque département des Pays-de-la-Loire ;  
 connaître beaucoup plus finement la distribution géographique et donc l’occurrence des espèces dans la région (au moins à l’échelle de la commune) ;
 connaître plus finement l’écologie des espèces au sein de la région, les cortèges d’espèces par macro- et micro-habitat ; améliorer la prise en compte des chilopodes dans les études écologiques ;
 pouvoir établir une liste rouge régionale des espèces menacées.


 

Les principaux ouvrages utiles pour l’identification

Depuis quelques années, une clé très pratique permet de déterminer la plupart des chilopodes rencontrés dans le nord de la France, dont les régions armoricaines :

  IORIO E. & LABROCHE A., 2015.- Les chilopodes (Chilopoda) de la moitié nord de la France : toutes les bases pour débuter l'étude de ce groupe et identifier facilement les espèces. Invertébrés Armoricains, 13 : 1-108. Disponible en pdf ici.

 

Il convient d'y ajouter quelques publications supplémentaires, des découvertes réalisées depuis ajoutant deux espèces à l'inventaire du territoire : Lamyctes africanus (Porath, 1871) et Dignathodon microcephalus (Lucas, 1846) :

  IORIO E., 2016.- Confirmation of the presence of Lamyctes africanus (Porath, 1871) in France (Chilopoda, Lithobiomorpha : Henicopidae). Bulletin of the British Myriapod and Isopod Group, 29 : 44-48. Disponible en pdf ici.

  Enghoff H., Akkari N., Pederson J., 2013. Aliquid novi ex Africa ? Lamyctes africanus (Porath, 1871) found in Europe (Chilopoda: Lithobiomorpha: Henicopidae).  Journal of Natural History, 47 : 1-24. Disponible en pdf ici.

 

Par ailleurs, les deux ouvrages suivants, bien que rendus obsolètes par la récente clé illustrée du nord de la France, couvrent aussi l'essentiel des espèces présentes et, concernant le second, peuvent être utile pour aller plus loin et résoudre les cas problématiques :


  IORIO E., 2006.- La faune des Chilopodes du Massif armoricain : biologie, liste préliminaire et détermination des espèces (Chilopoda). Mémoires de la Société linnéenne de Bordeaux, 7 : 73 pp.
  IORIO E., 2010.- Les Lithobies et genres voisins de France (Chilopoda, Lithobiomorpha). Revue de l'Association Roussillonnaise d'Entomologie, suppl. au tome 19 : 104 pp. Disponible en pdf ici.

Ces deux ouvrages sont disponibles respectivement auprès de la Société Linnéenne de Bordeaux et de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie
La faune de France de BROLEMANN (1930) peut aussi fournir des compléments utiles pour les Geophilomorpha.

 

 Comment participer et comment envoyer ses données

Il existe plusieurs méthodes pour capturer les Chilopodes, dont la plus simple (recherche et capture à vue) est exposée dans le document disponible ci-dessous en « ressources ». Pour toute question sur l’étude, l’observation et l’identification des Chilopodes, contacter Étienne IORIO ou Antoine RACINE, coordinateurs de l’atlas : antoine.racine[@]orange.fr.


Les personnes souhaitant simplement récolter des spécimens sans les identifier peuvent envoyer leurs récoltes à :

•    Christian GOYAUD pour les spécimens de Vendée ; contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Jean-Luc RANGER pour les spécimens du Maine-et-Loire ; contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

   Antoine RACINE pour les spécimens des trois autres départements, Loire-Atlantique, Sarthe et Mayenne (avec Yannick BARRIER pour ce dernier), contact : antoine.racine[@]orange.fr 

 

Il est recommandé, pour les personnes souhaitant aller plus loin dans la démarche et identifier leurs propres collectes, de faire confirmer dans un premier temps leurs identifications auprès d'Antoine RACINE, ainsi que d'Étienne IORIO pour les cas problématiques et espèces très rares ou nouvelles pour la région.

Les données peuvent être transmises par l’intermédiaire du tableau Excel suivant (saisie des observations sous le format SERENA avec tableau limité aux espèces connues et potentiellement présentes dans le Massif armoricain pour gain de temps) : Tableau Excel

En cas de doute sur une identification ou d’une nouveauté pour la région, il est nécessaire que le déterminateur prenne contact avec le coordinateur.

 

Ressources